Liste officielle des allergènes alimentaires majeurs

Facebooktwittergoogle_plusmail

Liste officielle des allergènes alimentaires majeurs

Introduction

La plupart des individus mangent une grande variété d’aliments sans encourir le moindre risque. Pour un petit pourcentage de la population, cependant, des aliments ou des composants spécifiques peuvent provoquer des réactions secondaires allant d’une légère rougeur à un choc anaphylactique (réduction de la pression artérielle, insuffisance respiratoire, oedème de la

gorge…).

Une allergie alimentaire est donc une réaction immunitaire excessive de l’organisme dirigée contre une substance reconnue comme étrangère, c’est-à-dire un antigène, que l’on appelle ans ce cas un allergène. Une réaction immunitaire se développe dans l’organisme dès lors qu’il porte en lui et reconnaît des éléments étrangers (bactéries, virus, …). Cette réaction qui mobilise de nombreux facteurs vise à se protéger et à éliminer l’élément étranger. Ainsi, l’ingestion d’aliments habituellement inoffensifs peut être, chez certains enfants, à l’origine de réactions immunitaires dont les conséquences donnent lieu soit à des symptômes gastro-intestinaux, soit à des symptômes cutanés et respiratoires.

 

Les allergènes d’origine animale sont plus représentés dans les allergies de l’enfance (53% des cas) et les allergènes végétaux dans celles de l’adulte (84% des cas).

 

Liste officielle des allergènes au 17/07/2010 (source DGCCRF)

Tout produit contenant des allergènes fait l’objet d’un étiquetage obligatoire.

La liste des allergènes, périodiquement révisée en fonction des évaluations scientifiques est actuellement la suivante :  

  • céréales contenant du gluten (blé, seigle, orge, avoine, épeautre, kamut ou leurs souches hybridées) et produits à base de ces céréales, à l’exclusion :

– des sirops de glucose à base de  blé, y compris le dextrose

– des maltodextrines à base de blé

– des sirops de glucose à base d’orge

– des céréales utilisées pour la fabrication de distillats ou d’alcool éthylique d’origine agricole pour les boissons spiritueuses et d’autres boissons alcooliques.

  • crustacés et produits à base de crustacés
  • oeufs et produits à base d’oeufs 
  • poissons et produits à base de poissons à l’exclusion

– de la gélatine de poisson utilisée comme support pour les préparations de vitamines ou de caroténoïdes ou ichtyocolle utilisée comme agent de clarification dans la bière et le vin

  •  arachides et produits à base d’arachides
  •  soja et produits à base de soja à l’exclusion

– de l’huile et la graisse de soja entièrement raffinées

– des tocophérols mixtes naturels

– des phytostérols et esters de phytostérol dérivés d’huiles végétales de soja

– de l’ester de stanol végétal produit à partir de stérols dérivés d’huiles végétales de soja

  • lait et produits à base de lait (y compris de lactose) à l’exclusion

– du lactosérum utilisé pour la fabrication de distillats ou alcool éthylique d’origine agricole pour les boissons spiritueuses et d’autres boissons alcooliques

– du lactitol  

  •  fruits à coques (amandes, noisettes, noix, noix de : cajou, pécan, macadamia, du Brésil, du  Queensland, pistaches)et produits à base de ces fruits) à l’exclusion

– des fruits à coque utilisés pour la fabrication de distillats ou d’alcool éthylique d’origine agricole pour les boissons spiritueuses et d’autres boissons alcooliques.

  •  céleri et produits à base de céleri
  •  moutarde et produits à base de moutarde
  •  graines de sésame et  produits à base de graines de sésame
  •  anhydride sulfureux et sulfites en concentration de plus de 10mg/kg ou 10 mg/l (exprimés en SO2)
  •  Lupin et produits à base de lupin
  •  Mollusques et produits à base de mollusques.

 

Certains ingrédients et substances ont fait l’objet d’une exemption temporaire dans l’attente des résultats des évaluations scientifiques. L’allergénicité a été confirmée pour 9 substances et ingrédients :

  •  le lysozyme (produit à partir d’œufs) utilisé dans le vin
  •  l’albumine (produite à partir d’œufs) utilisée comme agent de clarification dans le vin et le cidre
  •  la gélatine de poisson utilisée comme support d ‘arôme
  •  les produits à base de lait utilisés comme agents de clarification dans le vin et le cidre
  •  l’huile essentielle de feuilles et graines de céleri
  •  l’oléorésine de graines de céleri
  •  l’huile essentielle de moutarde
  •  l’huile essentielle de graines de moutarde
  •  l’oléorésine de graines de moutardes

Ces 9 substances doivent donc désormais mentionnées sur l’étiquetage des denrées alimentaires. Concernant les produits mis sur le marché qui ne font pas référence à ces substances et afin de faciliter l’adaptation des opérateurs aux règles de l’étiquetage, le décret autorise la vente jusqu’à épuisement des stocks des produits étiquetés avant le 31 mai 2009.

 

Allergènes alimentaires provoquant le plus d’allergies chez les enfants

 

  • Œuf (31%)
  • Arachide (18%)
  • Poisson (12%)
  • Lait (12%)
  • Soja, lentilles, pois (3%)
  • Bœuf (2%)
  • Crustacés (2%)
  • Moutarde (2%)
  • Noisette (1,5%)
  • Noix de coco (1,5%)
  • Porc (1,5%)
  • Poulet (< 1%)
  • Ail (< 1%)
  • Tournesol (< 1%)
  • Carotte (< 1%)
  • Amande (< 1%)
  • Pêche (< 1%)
  • Blé (< 1%)
  •  

    Allergènes alimentaires provoquant le plus d’allergies chez les adultes

     

  • Drupacées (16%)
  • Ombellifères (11%)
  • Œuf (8%)
  • Crustacés (8%)
  • Poisson (7%)
  • Lait (5%)
  • Blé (4%)
  • Légumineuses (3%)
  • Banane (3%)
  • Avocat (3%)
  • Kiwi (2%)
  • Moules (2%)
  • Pommes de terre (2%)
  • Tournesol (2%)
  • Bœuf (2%)
  • Arachide (2%)
  • Mangue (2%)
  •  

    Différence entre l’allergie et l’intolérance alimentaire

    Une réaction secondaire, à un aliment est souvent assimilée à une allergie alimentaire. Dans la plupart des cas, il s’agit toutefois de quelque chose d’autre, probablement une intoxication alimentaire, une aversion pour un aliment ou une intolérance à l’un des ingrédients de l’aliment.

    L’allergie alimentaire est une forme spécifique d’intolérance alimentaire qui active le système immunitaire. Un allergène (une protéine dans l’aliment incriminé, qui chez la majorité des gens ne produit pas d’effets secondaires) provoque une réaction en chaîne dans le système immunitaire aboutissant la libération d’anticorps. Ces anticorps entraînent à leur tour la libération d’autres molécules, comme l’histamine, qui donnent libre cours à des symptômes variés comme un nez qui coule, de la toux, un éternuement ou des démangeaisons. Les allergies alimentaires sont souvent héréditaires et habituellement identifiées tôt dans la vie.

    L’intolérance alimentaire implique le métabolisme, mais pas le système immunitaire. Un bon exemple est l’intolérance au lactose, dans laquelle certains individus sont carencés en lactase, une enzyme digestive qui dégrade le sucre du lait.

     

    Symptomes des allergies alimentaires

    Respiratoires

    • Nez qui coule ou congestion nasale
    • Éternuement
    • Asthme (difficulté à respirer)
    • Toux et râle

     

    Cutanés

    •  Gonflement des lèvres, de la bouche, de la langue, du visage et/ou de la gorge (angioedème)
    • Urticaire
    • Éruptions ou rougeurs (prurit)
    • Démangeaisons
    • Eczéma

      

    Gastro-intestinaux 

     

    • Crampes abdominales
    • Diarrhée
    • Nausée
    • Vomissement
    • Coliques
    • Ballonnement

     

    Systémiques

    • Choc anaphylactique (choc sévère généralisé)

    Etiquetage des ingrédients allergènes

    L’ingrédient doit figurer sur l’étiquetage dans la liste des ingrédients de la denrée par une référence claire au nom de l’allergène.
    Par exemple, si la recette d’une denrée met en œuvre de la lécithine issue de soja en tant qu’émulsifiant, celle-ci devra être mentionnée en tant que telle dans la liste des ingrédients : « émulsifiant : lécithine de soja« , et non « émulsifiant : lécithine » ou « émulsifiant : E322« .

     

    Pour en savoir plus sur les différentes allergies alimentaire à un type d’aliment

    http://www.eufic.org/article/fr/page/BARCHIVE/expid/basics-allergie-intolerance-alimentaire/

    bibliographie :

    http://www.dgccrf.bercy.gouv.fr/documentation/fiches_pratiques/fiches/allergenes.htm
    http://www.crta-avignon.com/dossiers/05_allergies_alimentaires.pdf
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_principaux_allerg%C3%A8nes
    http://www.eufic.org/article/fr/page/BARCHIVE/expid/basics-allergie-intolerance-alimentaire/

    Facebooktwittergoogle_plusmail

    Ajouter Un Commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *